3 mars 2015

Mon épopée capilaire, ma première année au naturel

Coucou

Aujourd'hui j'ai décidé de vous raconter ma vie! On m'a déjà demandé pourquoi je ne faisais pas ou très peu de recette de soins capillaire. Alors voila un élément de réponse.

Fin janvier je fêtais mes 1 an de soins capillaire au naturel.

Avant de vous parler de ce qui a changé durant cette année, je vais d'abord placer le contexte. Sinon vous allez me prendre pour une crade peut être.

Alors c'est partie.
Je ne sais pas vous, mais moi j'ai toujours détesté le sèche cheveux, préférant le séchage naturel (à l'air libre). Mais voila, j'ai les cheveux assez long (longueur variant entre le niveau du soutien gorge et les fesses), et plutôt épais. 
Avant de connaitre la serviette à cheveux en éponge de bambou il fallait facilement compter 6h pour que mes cheveux soi totalement sec après un lavage. Pour ne rien arrangé je suis frileuse et j'ai tendance à prendre froid rapidement. Inimaginable pour moi de sortir les cheveux mouillés et donc de me laver les cheveux le matin avant d'aller en cours ou de partir au taf. Impossible de me laver les cheveux le soir non plus c'est torticolis au réveil assuré. Du coup quand j’utilisai des soins capillaire industriel je me lavais les cheveux une fois par semaine. Enfin presque, parce que lors de mon cycle je suis aussi plus sensible au coup de froid, et du coup je ne me lave jamais les cheveux durant mon cycle. Du coup je lavais mes cheveux uniquement le dimanche (quand j'ai du temps pour moi) une fois par semaine voir tous les 15 jours durant la période critique!
Je dois bien avouer qu'après 10 jours sans lavage mes cheveux était très secs, limite de la paille et surtout très emmêlé.

Et puis je suis passé au naturel, enfin progressivement. Au début (juin 2013) j'ai fais des bains d'huiles (HV de pépins de raisins, HV de ricin, miel, banane, yaourt (ça faisait bien marrer mes coloc d'ailleurs) ) + un shampoing démêlant industriel (Garnier ultra doux démêlant à la papaye) + un AS démêlant aussi. 
J'ai vraiment eu l'impression que ce masque faisait du bien à mes cheveux mais faut pas rêver, quand derrière on se lave les cheveux avec du silicone et autre cochonnerie il ne faut pas attendre des miracles.
J'ai aussi testé un masque à la poudre de Neem mais je n'avais pas aimé du tout. Je pense avec le recul que je n'étais pas prête.
Avant de passer totalement au naturel, j'ai tout de même du finir mon stock de shampoing industriel, je n'allais pas gâcher ou jeter sous prétexte que mes envies avait changé. Parce que certes c'est pas l'idéal, mais d'un autre coté tant qu'à l'avoir payer autant les utiliser.

Et voila chose faites en janvier 2014 j'ai fais mon dernier shampoing industriel. Une fois fini je me suis lancée dans l'aventure du shampoing au naturel pour mes cheveux (je faisais déjà presque tout le reste sauf les 2 produits que je ne fais pas encore!).

épisode 1 : Janvier 2014
Pour mon premier shampoing j'ai opté pour la recette de shampoing 2 en 1 de l'ancienne box cheveux aroma-zone. Il faut bien commencer par quelque part. Bon bien-sur comme les cosmétiques HM n'ont pas une durée de conservation très longue (3 mois seulement) j'ai fais un premier essai de 100ml (et puis pour un premier test pas la peine de faire des litres si au final ça ne convient pas c'est dommage de gâcher). Bref, j'ai utilisé ce shampoing pendant 2 mois et demi je crois en complément d'un masque après shampoing démêlant que j'ai eu lors de mon premier swaps. A la fin de ce premier shampoing j'avais stabilisé ma routine à un shampoing tous les 15 jours :). Ma première victoire, bien que ne recherchant pas forcement à espacer mes lavages. Je n'ai pas vraiment vu la période de transition, ou disons plutôt que je n'ai pas ressenti de problème particulier.

épisode 2 : Avril 2014
J'ai ensuite sauté le pas vers le shampoing solide, je l'avais reçu d'un swap alors que j'étais justement curieuse de tester ce type de shampoing dont tout le monde parlait. La première application a été un peu déroutante pour moi, mais au fin des utilisation j'ai pris le coche. Grâce au shampoing solide j'ai pu un peu espacer mes lavages passant d'un shampoing tous les 15 jours à toutes les 3 semaines. Je ne cherchais toujours pas à espacer, mais j'ai décidé de faire mes lavages uniquement quand mes pointes étaient sèche ou que mon cuir chevelu le réclamais, et pas plus. J'ai lu beaucoup d'avis sur le SCS et notamment sur son irritabilité sur le cuir chevelu. Je me suis longtemps cru à l'abri mais après 4 shampoings soit environ 10 semaines j'ai compris que mois aussi j'y été sensible :(. Ça à mis plus de temps que chez les autres vu que je l'utilise moins régulièrement, mais ça a fini par arriver. Chez moi ce fut une invasion de pellicules sèches :(, ainsi que l'apparition d'un sacré de frisottis sur mon crane. C'est triste tout ça surtout que les frisottis apparaissent toujours après le lavage (les 2-3 premiers jours), et par temps humide (et moi j'habite en bord de mer alors il fait souvent humide :( )

épisode 3 : Mi juillet 2014
Le shampoing solide est loin d'être fini mais mon cuir chevelu dis stop. Alors je suis revenue au shampoing liquide c'est tout de même plus agréable (je trouve) d'avoir de la matière en main à se "tartiner" sur le cuir chevelu pour le lavage. Je me suis lancée dans une recette de mon imagination mêlant une base lavante neutre, une synergie d'HE anti pelliculaire, quelques actifs et un peu d'huile végétale. J'aurais étais bien inspiré de mettre un peu de gomme de xanthane pour épaissir tout ça (ça m'a fais une espèce de soupe), pas facile de s'en servir. Durant l'été je me suis lavé les cheveux une fois toutes les 3 semaines avec quelques rinçage à l'eau claire pour rincer mes cheveux après la plage. En complément j’utilisai un masque démêlant reçu d'un swap + un spray capillaire hydratant lui aussi issu de mon swap avec Samia. Durant cette période j'ai espacé un peu plus mes lavages pour arriver à un shampoing tous les mois. Et puis j'ai eu envie de tester le no poo. Vous savez le principe qui consiste à se laver les cheveux avec des poudres lavantes et/ou ayurvédique (skikakai, rhassoul ...) ou pour les puristes des poudres comme de la farine de pois chiche, de la maïzena ... Si vous voulez en savoir plus je vous invite à lire l'article d'Antigone sur le sujet, et si vous voulez échanger sur le sujet (notamment au début il y a un petit groupe sympa). Bref je m'égare un peu.
A la fin de l'été j'ai fini mon spray capillaire mais je n'en ai pas refait. Au final je me rend compte que j'en utilise quand j'en ai mais si je n'en ai pas, je peux très bien vivre sans.

épisode 4 : 21 novembre 2014
Une fois cette soupe fini, je n'ai presque plus de pellicules youpi c'est déjà une victoire. Bon c'est décidé cette fois ci je me lancer dans les shampoings à base de poudres. La première fois j'ai dosé les poudres un peu au pif (du skikakai, du henné neutre, un peu de neem, de l'ortie piquante, de la spiruline). Avec tout ça j'ai fais une pâte mais il y en avait beaucoup trop. J'ai aussi rajouté quelques actifs comme de la provitamine B5, de l'HV de brocolis, des protéines de riz, un peu d'he anti pelliculaire). 
A la première application, un peu comme toutes les premières fois c'était  chaotique, et  un peu étrange à utiliser, et surtout j'étais assez septique (mais je n'avais pas le choix je n'avais rien d'autre). Ça ressemble à une espèce de boue noirâtre, et en me massant le cuir chevelu j'ai vraiment cru que j'allais ressortir une fois rincé avec des cheveux salé et emmêlé. Je laisse poser cette préparation environ 25 à 30 min sur cheveu mouillé. Le temps parait long dans la salle de bain quand tu n'as rien d'autre à faire que d'attendre. Ensuite je rince et je passe à mon masque après shampoing (alverde à l'avocat en ce moment). Après séchage et brossage des cheveux, ils sont tous soyeux et pas emmêlé du tout, merci monsieur Shikakai.

Suite à ce lavage j'ai tenu jusqu'au 30 décembre sans rien mettre sur mes cheveux, ni spray, ni eau,  ni shampoing sec, enfin bref rien du tout, sauf un brossage régulier (pas forcement quotidien d'ailleurs).

A partir de mon 2nd shampoing j'ai fais un mélange de poudre directement dans un bocal, et dont je me sert à chaque fois la quantité dont j'estime avec besoin. Comme ça je peux y mettre toutes les poudres que je veux tester dedans sans pour autant gâcher. L'avantage de cette solution c'est d'avoir un shampoing presque près et qui se conserve longtemps.

Pour la recette que j'utilise en ce moment :
- 2 cs de skikakai - poudre lavante, et démêlante qui limite formation de pellicules. Elle apporte force et brillance au cheveux
- 2 cs de henné neutre - il gaine le cheveu et le rend plus souple et plus brillant
- 1 cs de spiruline - fortifier les cheveux secs pour les rendre moins cassant, hydrate le cheveu sources HSA
- 1 cs d'ortie piquante- aide à lutter contre la chute des cheveux, et lutter contre les pellicules
- 1 cs de neem - assainissant capillaire, anti pelliculaire, il repousse également les poux (bon j'en ai pas besoin mais mieux vaut prévenir que guérir!)

Je ne suis pas sure que toutes ses poudres soit utile mais j'avais envie de tester pleins de poudres alors j'ai fais un mix. La liste peut facilement être réduite au contenu de son placard, et en fonction de ses besoins. J'avais déjà toutes ses poudres bien souvent issu de troc avant de faire mon premier shampoing poudre! 

Ce que je fais
Je mélange tout ça et j'en prélève 2 cuillères à soupe (cs).
Je rajoute ensuite de l'eau chaude pour former une pâte.
Ensuite je rajoute les actifs.
Pour mon dernier lavage  autour du 10 février (j'ai pas noté la date exacte), j'ai rajouté : 
- une cs de silicone végétale HM (génial sur mes frisottis, j'aurais du tester avant!) - gaine et lisse le cheveu, et le rend plus lisse et brillant
- une demi cs de glycérine végétale - hydratant et humectant il attire l'eau et permet de maintenir sur le sur la fibre capillaire, idéal pour les cheveux sec
- un peu de provitamine B5 - embellisseur capillaire (mes cheveux l'adore)

Cette fois ci j'ai même pris des photos et voila ce que ça donne niveau aspect / consistance



Et voila une fois appliqué sur mes cheveux préalablement mouillé :


Pour l'instant comme à chaque fois que j'ai testé un nouveau shampoing HM je suis satisfaite du résultats. Mais je sais qu'il me faudra encore attendre un moment avant de savoir si sur le long terme c'est toujours aussi efficace. J'ai les cheveux super doux depuis mon dernier shampoing je suis ravie.

Inconvénients des shampoing poudre :
- je n'ai aucune idée des quantités d'actifs que je met je dose un peu au pif (en terme de poids)
- après chaque rinçage il me reste toujours un peu de poudre sur les cheveux (il me faut environ 2 jours pour tout éliminer).

Mon bilan après un an au naturel :
Je suis très contente d'avoir sauté le pas. Quand je repense à mes cheveux hyper emmêlé, comme de la paille après 2 semaines sans lavage lavage et que je vois maintenant qu'ils ne sont plus sec du tout. 6 semaines sans rien même pas peur! Je verrai si avec le temps j'arrive encore à espacer mes lavages ou pas. Mais déjà 8 lavages par an c'est pas mal.Bon en parallèle j'ai aussi changé mes habitude alimentaire. Je bois beaucoup plus d'eau et beaucoup moins de soda, ça aide aussi à l'hydratation.

Peut être qu'un jour je passerai vraiment au no poo et que je remplacerai mes poudres ayurvédique par de la farine / maïzena / farine de pois chiche mais pour l'instant je ne suis pas encore prête. Je suis d'avis d'y aller par étape. 

Pour la suite :
Je vais finir mon mélange de poudre, j'en ai encore pour 2 lavages je crois, puis ensuite je referai un essai de shampoing solide (j'en ai reçu un au SCI durant mon dernier swap). 
Voila

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.


Et vous quel est votre routine capillaire?

Et qu'est ce qui à changer pour vous en passant au naturel? 

Sources concernant les propriétés des plantes et autre matières premières :
- fiche technique aroma-zone, poudre et actifs
- pour la spiruline fiche HSA

2 commentaires:

  1. très interessant ton article (même si il est trèèèèèèès long). je suis passée aux shampoings naturels et je tiens une semaine, pas plus , après je n'aime pas la "sensation" sur les racines .je frisotte à mort, j'ai horreur de ça , je garde l'astuce du silicone végétale et ta recette car vraiment elle est siple à réaliser . bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le trouve aussi très long et encore j'ai réduis celui de base
      Le silicone végétal c'est génial sur les frisottis, c'est une valeur sure pour moi (d'autant que je le fais moi même alors ca coute presque rien. j'ai testé pleins de choses avant phyotoliss, hv de brocolis ... et franchement j'ai jamais eu d'aussi bon résultats qu'avec le silicone végétal

      Supprimer